La Saint Valentin, un jour de solitude de plus pour les sans abris

Saint Valentin
 
14 février 2017
Nous sommes le 14 Février, c’est donc la Saint Valentin ! C’est la fête des amoureux, mais c’est aussi la fête de ceux qui donnent et qui reçoivent de l’amour.

La Saint Valentin, un jour de solitude de plus pour les sans abris

Pour l’ACISE SamuSocial de Martinique, ce jour est l’occasion d’aborder la solitude affective dans laquelle vivent certains et particulièrement les sans-abris : ces personnes, qui ont tout perdu, sont bien souvent ignorées. En détournant les yeux d’un sans abris dans la rue, on exclue plus encore ceux qui sont déjà à la marge de la société. En refusant de croiser un regard, on dénie l’humanité de l’autre. Or cet autre, c’est peut être nous demain, c’est peut être un proche. C’est le message qu’avait cherché à faire passer l’ACISE SamuSocial de Martinique il y a un an, avec le lancement de l’exposition DECLIC : Changer de regard. Alors, à l’occasion de la Saint Valentin, encore plus que les autres jours, n’hésitez pas ! Un regard, un sourire ou un “Bonjour” sont des marques de reconnaissance, d’affection, et de chaleur humaine.

La réponse de l’ACISE SamuSocial à la détresse affective

La SamuSocial de Martinique travaille chaque jour pour améliorer les conditions de vie affective des personnes en situation d’errance. La mission première du SamuSocial est en effet le contact, l’écoute, l’attention. Le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Social de l’ACISE dispose d’intervenants sociaux qui s’efforcent de générer une meilleure estime de soi. Cette estime de soi est en effet nécessaire à la réconciliation des sans abris avec eux-mêmes. Elle est donc la clé qui ouvre à se tourner vers les autres, à construire des relations, à prendre soin de soin. Autant d’étapes essentielles pour sortir de la solitude. Des ateliers sont ainsi organisés régulièrement avec des professionnels spécialisés (coiffeurs, esthéticienne…) pour travailler sur le rapport au corps, sur l’image et sur la prise de parole. Les sorties en groupe, les activités sportives ou récréatives sont aussi autant d’occasion de sociabilité qui amènent au retour au sein de la société. Ces actions visent à long terme à socialiser des personnes ayant passé de nombreuses années dans la rue, dans des communautés positives par le biais d'activités (formation, petit travail, autre) leur permettant de retrouver le souci de soi et l'engagement dans des actes qui les sortirait de leur exclusion … Vous adhérez à notre démarche ? Soutenez nous !